CNT- Solidarité Ouvrière » Syndicalisme » Travailleurs.euses sans-papiers » L’occupation du chantier du Monde devant les Prud’hommes

L’occupation du chantier du Monde devant les Prud’hommes


/13 décembre 2020   

Partager

Première audience le 15 décembre devant les Prud’hommes de Paris pour les 27 travailleurs sans-papiers du sous-traitant Golden Clean qui avaient occupé le chantier EIFFAGE du futur siège du journal Le Monde.

Communiqué de la CNT-SO

L’occupation du chantier du Monde devant les Prud’hommes

Le Conseil de Prud’hommes de Paris est saisi du travail dissimulé sur l’ancien chantier du nouveau siège du journal Le Monde, par 27 salariés de l’entreprise de nettoyage sous-traitante Golden Clean et leur syndicat CNT-Solidarité ouvrière.

Après avoir occupé le chantier du futur siège du quotidien Le Monde en février-mars 2020, les salariés qui ont été employés sans salaire ni bulletin de salaire, demandent au tribunal de condamner solidairement les sociétés Golden Clean, Eiffage métal, Cicade, Lefort et Francheteau, pour travail dissimulé par non-paiement des salaires, non-remise des bulletins de salaire et non-déclaration des salariés.
Ces entreprises ont profité de la situation de ces travailleurs sans-papiers pour ne pas respecter les dispositions de la convention collective et du Code de travail.

L’audience du Bureau de conciliation et d’orientation (BCO) est fixée au 15 décembre 2020 à 9 h au Conseil de Prud’hommes de Paris.

Les 27 salariés concernés ne représentent qu’une petite partie de la réalité : sur de nombreux chantiers d’Ile-de-France, les majors du bâtiment et des travaux publics font appel à des sous-traitants qui emploient des travailleurs sans-papiers.
Par leur action, les salariés de Golden Clean et le Syndicat CNT-Solidarité ouvrière du nettoyage, veulent obtenir réparation de l’ensemble de leurs préjudices et dénoncer ce système.