CNT- Solidarité Ouvrière » Syndicalisme » Plus d’un mois de grève pour les femmes de chambre du NH Collection Marseille (...)

Plus d’un mois de grève pour les femmes de chambre du NH Collection Marseille - NH Hôtel honte à vous !


CNT-SO Marseille /9 mai 2019   

Partager

Les femmes de chambre sous-traitées par ELIOR au NH Collection Marseille, hôtel 4 étoiles propriété du groupe NH Hotel, sont en grève depuis le 11 avril contre le système d’exploitation de la sous-traitance.

La direction d’ELIOR refuse toujours de négocier avec la CNT-Solidarité Ouvrière, l’organisation syndicale des grévistes. La seule réponse est la criminalisation ! Malgré le rejet par la justice de la demande du sous-traitant de faire expulser le piquet de grève, la Police agit arbitrairement au service des intérêts privés. Les grévistes et leurs soutiens sont harcelé-e-s quotidiennement (intimidations et menaces, contrôles d’identité, cordon policier devant l’hôtel, convocations au commissariat...), dans le seul but de faire cesser le piquet de grève. Par son silence, le groupe NH est complice de ces pratiques anti-syndicales.

Cette lutte est exemplaire pour le respect des droits des travailleuses et travailleurs et des salaires dignes, contre l’exploitation de ces des boites internationales. NH Hôtel c’est 1 623 millions d’euros de chiffre d’affaire en 2018. ELIOR c’est 6 694 millions d’euros de chiffre d’affaire en 2018 !

Ils peuvent satisfaire les revendications des grévistes : paiement de toutes les heures de travail non-payées ; versement des indemnités repas et transport ; remboursement des retenues sur salaires abusives ; versement d’une prime exceptionnelle en compensation du préjudice ; augmentation des qualifications dans la grille de salaire conventionnelle ; majoration du dimanche à 50% ; 13° mois ; organisation du travail respectueuse de la vie privée.

Le groupe NH doit cesser de se cacher derrière ses sous-traitants et prendre ses responsabilités sociales en menant des négociations directes avec les grévistes et leur syndicat. C’est le travail des femmes de chambre et équipiers-ères, cœur de métier de l’hôtellerie, qui remplit ses caisses, il est temps que le fruit de leur travail leur revienne !

Le système d’exploitation de la sous-traitance ça suffit !

PNG - 535.9 ko

Répondons par la solidarité active et financière !

La CNT Solidarité ouvrière appelle à poursuivre largement le soutien à
cette lutte exemplaire et courageuse pour la dignité ouvrière et la répartition des richesses :

- RDV chaque matin à partir de 09h30, pour soutenir le piquet de grève
devant l’hôtel (Angle de la rue de la République et du Bd des dames)

- Samedi 18/05, 6ème journée de solidarité de 10h à
15h devant l’hôtel

- Caisse de grève en ligne : https://www.lepotcommun.fr/pot/mcvvrkn0