CNT- Solidarité Ouvrière » Services à la personne » Salariés des services à la personne et déconfinement : des points de vigilance (...)

Salariés des services à la personne et déconfinement : des points de vigilance impératifs


CNT /11 mai 2020   

Partager

Tutoriel d’auto-défense syndicale COVID-19, pour faire le point sur les activités des travailleurs.euses du service à la personne (SAP) après le déconfinement du 11 mai.

Les salariés du secteur des services à la personne qui ont continué leur activité pendant le confinement ont trop souvent été confrontés à des conditions inadmissibles en matière de respect des mesures des gestes barrières.
............
Voir notre tutoriel du 19 mars : Aide à domicile et coronavirus : être protégé et se protéger
............

Parallèlement un nombre important d’entre nous avons été mis en au chômage partiel par nos employeurs. Pour le seul mois de mars 2020, 55 % des particulier-employeurs ont eu recours au chômage partiel, ce qui représente 504 325 demandes. Du côté des parents employeurs (pour la garde d ’enfants), le taux atteint 32 %, soit plus de 279 530 demandes. Ce sont donc 361 770 d’entre nous qui avons été placé en chômage partiel.

La reprise du travail par des centaines de milliers d’entre nous qui va s’amorcer dans les prochaines semaines nécessite d’avoir à l’esprit l’ensemble des mesures de vigilance. Si nos employeurs ont la responsabilité de nous faire travailler avec des conditions de sécurité au travail stricte, il est nécessaire que nous les connaissions également pour nous protéger, ainsi que nos proches et pour protéger les personnes chez qui nous travaillons

Cette fiche peut servir autant aux salariés qui n’ont pas cessé le travail que pour ceux qui redémarrent leur activité professionnelle.

Pour un salarié travaillant auprès d’un particulier-employeur, d’une entreprise, d’une association ou d’un organisme public (exemple : CCAS)

ÉTAPE 1

En amont de vos interventions, votre employeur doit impérativement :

→ Vous mettre à disposition le matériel nécessaire dont, en fonction de l’activité, les équipements de protection individuelle (blouses à usage unique, masques à usage unique, gants...), mais aussi des lingettes ménagères ou désinfectantes, du gel hydro-alcoolique, des sacs-poubelle, du papier essuie-tout, une bouteille d’eau facilement identifiable, voire des en-cas en sachets

→ Vous mettre à disposition un protocole d’intervention pour les hypothèses où vous seriez confronté en arrivant sur place à une situation particulière (cas possible de COVID-19, etc.) :

  • numéro de téléphone de la personne à joindre
  • conduite à tenir
  • équipement à utiliser

→ Vous donnez des consignes claires sur les protocoles sanitaires : nettoyage du téléphone portable (ex. : avec une lingette ménagère)...

→ Compte tenu de votre activité au plus près des personnes, vous devez éviter les transports en commun et privilégier la voiture, le vélo ou la marche dans la mesure du possible en maintenant une distance d’au moins 1 m. avec les autres personnes

ÉTAPE 2

Au moment de réaliser votre intervention

En arrivant au domicile des bénéficiaires, et autant que possible :

→ S’il s’agit d’un appartement, téléphonez pour faire ouvrir la porte de l’immeuble afin d’éviter de toucher les boutons de la sonnette

→ Évitez au maximum de toucher les surfaces dans les parties communes (rampes d’escalier, boutons...) et lavez-vous les mains en cas de suspicion

→ Déposez vos affaires (manteau, écharpe, sac à main) dans un endroit où le risque infectieux lié au COVID-19 est limité (ex. : votre véhicule, dans le domicile mais emballé dans un sac que vous aurez apporté). Évitez de les poser sur une table, un lit, un canapé ou au sol

→ Demandez d’isoler les animaux dans une autre pièce afin de faciliter l’organisation du travail

→ Portez un masque chirurgical, une blouse à usage unique ou à défaut, gardez les avant-bras dégagés et nettoyez-les autant que possible en même temps que les mains (ne pas réutiliser ni repositionner un masque à usage unique ; se laver les mains après avoir enlevé le masque)

→ Pour évaluer le risque plus finement, demandez des nouvelles de sa santé au bénéficiaire, écoutez notamment s’il a de la toux. S’il présente des symptômes du COVID-19, demandez-lui de porter un masque chirurgical. En cas de doute sur la conduite à tenir, contactez votre employeur.

→ Lavez-vous soigneusement les mains après chaque suspicion de contamination et renouvelez aussi souvent que nécessaire et après chaque contact avec un objet ou une surface potentiellement contaminés avec de l’eau et du savon ; essuyez vos mains avec des papiers à usage unique de préférence ; en l’absence de point d’eau utiliser un gel hydro-alcoolique

→ Nettoyer les surfaces de contact (table, chaise, poignées, télécommande, etc.). Les produits de nettoyage habituels peuvent être utilisés.

Lors de votre intervention à proprement dit.

→ Lavez-vous les mains avant et après l’intervention auprès du bénéficiaire et, le cas échéant, après avoir enlevé le masque

→ Limitez les contacts physiques rapprochés et restez autant que possible à plus d’1 m. des autres personnes éventuellement présentes au domicile (pas de bises, ne pas serrer les mains, etc.)

→ Aérez la/les pièce(s) autant que possible

→ Simplifiez les menus au maximum afin de réduire le temps de présence et les interactions

→ Limitez les tâches ménagères à l’essentiel pour réduire le temps de présence et limitez les interactions

→ Au retour des courses :

  • laver les fruits et légumes à l’eau claire
  • nettoyer les emballages avec un chiffon ou un essuie-tout à usage unique humide
  • retirer les emballages avant de ranger les aliments frais au réfrigérateur
  • se laver les mains après la manipulation des courses

A la fin de l’intervention

→ Retirez les équipements de protection individuelle utilisés (blouse, masque, gants, etc.) en évitant les contacts avec les parties extérieures exposées et les déposer dans un sac poubelle dédié. Le fermer aussitôt et déposer aux ordures ménagères

→ Lavez-vous les mains après le retrait du masque et de la blouse, et avant de reprendre votre véhicule ou les transports en commun

ÉTAPE 3

A la fin de journée de travail :

→ Nettoyez votre téléphone portable à l’aide d’une lingette ménagère

→ En cas de déplacement en véhicule, lavez les principaux éléments manipulés (le volant, le levier de vitesse, les poignées, etc) à l’aide de lingettes ménagères

→ Aussitôt arrivé à votre domicile personnel, lavez vos vêtements. Manteaux, écharpes, bonnets, pulls en laine... doivent être déposés dans un espace à part de votre autre linge

DROIT DE RETRAIT

Il importe, que vous soyez salarié en structure de services à domicile ou salarié du particulier employeur, de s’assurer strictement que l’intervention est possible et que les conditions de sécurité soient réunis. Dans le cas contraire, l’employeur ne peut vous forcer à effectuer votre travail et nous vous invitons dans ce cas à exercer votre droit de retrait. Ne pas hésitez à nous faire part de tous abus en la matière.