Solidarité avec la lutte des travailleurs sans-papiers du groupe La Poste

Le syndicat CNT-SO du secteur postal & des télécommunications est solidaire des travailleurs sans papiers en lutte sur plusieurs sites du groupe La Poste en région parisienne. La CNT-SO IdF participe au comité de soutien unitaire.

Depuis le 15 novembre une grève a éclaté, avec le soutien initial du CTSPV, de SUD PTT et de Solidaires 91, sur le site DPD de Coudray-Montceau (91) qui gère la distribution de colis pour le compte de la Poste. Ils ont été rejoint depuis par d’autres grévistes sur le site Chronopost d’Alfortville (94). Outre la dénonciation des conditions de travail déplorables, l’objectif de ce combat est la régularisation immédiate des travailleurs sans-papiers exploités sans vergogne par une filiale de la Poste et ses sous-traitants.

Pour soutenir les grévistes : Chemin de Chevannes, 91830 Le CoudrayMontceaux

Pour les soutenir financièrement : https://www.cotizup.com/sanspapiersdpd

Chèque à l’ordre de SUD POSTE 91 mention «Soutien lutte DPD» au dos, envoyer à : Sud Poste 91, Place du général de Gaulle 91000 Evry-Courcouronnes

………………………………………………………….

Tracts du 28 novembre

Tract rassemblement soutien aux DPD 30 novembre

Visuel réunion de soutien Dpd 1er décembre

………………………………………………………….

Communiqué du 18 novembre

Occupation du siège du groupe d’Intérim Randstad pour la régularisation des travailleurs sans-papiers !

Les intérimaires sans-papiers du BTP du syndicat du bâtiment de la CNT-SO IdF ont  occupé, le mercredi 13/10, le siège national  de RANDSTAD à St-Denis (93) pour revendiquer la régularisation et dénoncer l’hypocrisie de l’exploitation invisibilisée des travailleur-euses sans-papiers à laquelle participe le groupe RANDSTAD.  L’action a été levée après la signature d’un protocole sur la situation des sans-papiers employés par le groupe d’Intérim ouvrant la voie à  la régularisation.  Le combat continue pour la régularisation de tous.tes !

Communiqué du syndicat du Bois & du Bâtiment 

Sans-papiers défendons nos droits !

Avec ou sans-papiers, au travail tu as des droits, viens les défendre avec le syndicat !

Formation aux droits des travailleur•euses sans-papiers : coopération CIMADE / CNT-SO

Le lundi 1er mars 2021, la CIMADE Auvergne-Rhône-Alpes, la CIMADE Bourgogne Franche-Comté et la CNT-solidarité ouvrière ont achevé un cycle de formation à destination des bénévoles sur les droits des travailleurs•euses sans papiers.

L’occupation du chantier du Monde devant les Prud’hommes

Première audience le 15 décembre devant les Prud’hommes de Paris pour les 27 travailleurs sans-papiers du sous-traitant Golden Clean qui avaient occupé le chantier EIFFAGE du futur siège du journal Le Monde.

[18 décembre] Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Égalité, Papiers !

La CNT-SO appelle à participer à toutes les initiatives prises dans le cadre de « l’acte 4 des sans-papiers » le samedi 18 décembre et soutient l’appel unitaire.

Mobilisation réussie pour l' »acte 3 des sans-papiers »

Grand succès, de « l’acte 3 des sans-papiers », convergence nationale à Paris des marches des solidarités, on continue la mobilisation pour :
👉 La régularisation des Sans-Papiers !
👉 La fermeture des CRA !
👉 Le logement pour touTEs !

19 septembre – 17 octobre: Marche nationale des Sans-Papiers

A l’appel de 15 collectifs de Sans-Papiers, de la Marche des Solidarités, des Etats Généraux des Migrations et de plus de 120 organisations, des Sans-Papiers marcheront à partir du 19 septembre des quatre coins du pays pour atteindre Paris en une grande manifestation le samedi 17 octobre. Ils/elles revendiquent : Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour tous.tes ! La CNT-SO est partie prenante de l’initiative unitaire.

Le 20 juin, partout en France, manifestons avec les sans-Papiers

La CNT-SO appelle à rejoindre les manifestations unitaires, organisées ce samedi 20 juin, partout en France, contre le racisme, pour l’égalité, pour la régularisation des Sans-Papiers, la fermeture des Centres de rétention, le logement pour touTEs.

COVID-19 : pour les sans-papiers, la triple peine

Les travailleurs.euses sans-papiers sont particulièrement exposé.e.s à tous les risques liés à la pandémie de Covid-19, risques sanitaires et risques économiques.