Livreurs contre l’exploitation 2.0 on s’organise !

Avec de multiples condamnations judiciaires et avancées pour la reconnaissance du statut des livreurs en Europe, le vent tourne pour les plateformes… En 2022, des élections professionnelles auront lieu pour élire des représentant.es, cela ne doit être qu’une étape vers la reconnaissance totale de nos droits salariaux, sociaux et syndicaux. Livreurs, avec ou sans-papiers, on s’organise avec la CNT-SO et on revendique pour nos droits !

Livreurs : organisons-nous pour nos droits !

Macron encourage les français a utiliser les plates-formes qui exploitent les livreurs, nous on revendique pour leurs droits ✊ Livreurs, avec ou sans-papiers, on s’organise avec la CNT-SO !

Livreurs : organisons-nous pour nos droits !

La crise sanitaire l’a encore montré : le maintien dans l’auto-entrepreneuriat forcé c’est une existence sans droits pour les travailleur·euse·s UBERisé·e·s ! ✊ Livreurs, avec ou sans-papiers, on s’organise avec la CNT-SO et on revendique pour nos droits !

Travailleur·euse·s des plateformes de livraison : contre l’exploitation 2.0 on s’organise !

Le confinement l’a encore montré : le maintien dans l’auto-entrepreneuriat forcé c’est une existence sans droits pour les travailleur·euse·s UBERisé·e·s ! Pour défendre ses droits et en gagner de nouveaux, il faut s’organiser collectivement. Syndiquez-vous !

Livreurs, c’est un contrat de travail ! Organisons-nous pour obtenir nos droits !

Livreurs des Plateformes, regroupons nous pour engager des procédures collectives et faire reconnaitre notre statut et nos droits de salarié !

Plateformes : les chartes sociales censurées, revendiquons le statut et les protections de salarié !

Décision importante pour les livreurs et travailleurs.euses des plateformes : le Conseil Constitutionnel censure des dispositions de la loi d’orientation des mobilités (LOM) sur les pseudos « chartes sociales » issues du lobbying des exploiteurs de l’UBERisation. Revendiquons le statut et les protections de salarié pour les travailleurs.euses des platesformes !

Plateformes de livraison : contre l’exploitation 2.0, on s’organise !

Sur le modèle UBER de l’auto-exploitation, les enseignes de livraison de repas (Deliveroo, UBER Eats…) multiplient les ouvertures de service dans toute la France mais pour les travailleurs-euses c’est une absence des droits les plus élémentaires ! Pour défendre ses droits et en gagner de nouveaux, il faut s’organiser collectivement. Syndiquez-vous !

Livreur à vélo : c’est un contrat de travail !

La Chambre sociale de la Cour de Cassation prend enfin position sur la relation existant entre livreurs à vélo et les plateformes numériques de livraison de repas ( arrêt n°1737 du 28 novembre 2018, -17-20.079-).

Après la faillite de Take Eat Easy, le scandale Foodora ?

La saison estivale est une nouvelle fois porteuse de mauvais augures pour les livreurs de la Foodtech. Après la faillite de Take Eat Easy en juillet 2016, le passage en force à la tarification à la course par Deliveroo en 2017, nous apprenons par la presse que Foodora est à vendre et souhaite se retirer du marché français.