Avec la CNT-SO DÉFENDRE NOS DROITS ET NOTRE DIGNITÉ ! Chez ELIOR Services Propreté et Santé

A ELIOR-SPS – Sud/Est, les élections du Comité Social et Économique (qui remplace les délégués du personnel et le comité d’entreprise) vont avoir lieu le 10 octobre 2019 (premier tour). Le syndicat CNT-Solidarité Ouvrière du Nettoyage présente une liste.

profession_de_foi_elections_elior_cse-paca

Il faut faire barrage aux syndicats qui sont toujours du côté des patrons  !

Le syndicat CNT – Solidarité ouvrière se bat pour :

  • Un 13e mois pour tous, comme à ELIOR Restauration
  • L’augmentation des qualifications et salaires pour tous
  • La majoration de 100% pour le travail de nuit
  • La majoration des dimanches à 50% et 100% pour
  • les jours fériés
  • Une prime de panier
  • L’embauche de tous les CDD en CDI
  • La diminution des cadences de travail, une meilleure
  • organisation et partage des taches
  • Suppression des clauses de mobilité
  • La possibilité d’évolution de carrière
  • La mise en place d’un compte pénibilité pour les travailleurs de nuit qui donne des trimestres en plus pour la retraite
  • Contre le management agressif : respect des personnels et égalité de traitement entre toutes et tous
  • La régularisation de tous les travailleurs sans papiers

Bureau de vote :
Arteparc Bat B – route de la Côte d’Azur D7 N – 13590 MEYREUIL

Si vous ne pouvez pas vous rendre au bureau de vote le 10 octobre entre 9h et 13h, vous pouvez voter par correspondance, en envoyant votre bulletin de vote avant le 27 septembre 2019 (date conseillée pour bonne réception).

ATTENTION Ne donnez pas votre bulletin de vote aux inspecteurs ou aux chefs d’équipe, VOTEZ VOUS-MÊMES !

Si personne ne travaille à ta place, personne ne décide à ta place !

CNT-Solidarité Ouvrière
Syndicat du Nettoyage PACA

Mobilisation de soutien aux luttes des femmes de chambre !

Mardi 10 septembre – 17h30 devant le NH Collection Marseille

Tract_soustraitance_10sept19

Une nouvelle fois, les équipes syndicales combatives de la sous-traitance hôtelière font cause commune ! Avec leur syndicats CGT HPE et CNT-SO, elles organisent une manifestation de soutien aux grèves des femmes de chambre, mardi 10 septembre.

Nous nous rassemblerons à partir de 17h30 devant l’hôtel « NH Collection Marseille » (Bd des dames) pour appuyer la grève des femmes de chambre sous-traitées par ELIOR, avec leur syndicat CNT-SO qui en sera à son 154° jour ! Nous viendrons exiger du groupe NH Hotel qu’il prenne ses responsabilités, dégage son sous-traitant voyou et accède aux justes revendications des grévistes pour des conditions de travail et des salaires dignes.

Nous nous rendrons ensuite devant le nouvel hôtel « Mercure Marseille Canebière Vieux-port » sur la Canebière. Symbole de la politique de développement touristique à outrance, cet établissement de luxe en plein Noailles est une marque du groupe ACCOR. Nous viendrons y afficher notre soutien aux grévistes de l’hôtel « Ibis Batignoles » en lutte depuis le 17 juillet, avec leur syndicat CGT-HPE, contre le groupe donneur d’ordre, ACCOR et son sous-traitant STN TEFID. Elles se battent pour mettre fin à la sous-traitance et être internalisées.

Entre les les 2, nous ne manquerons pas de saluer le « Best Western Marseille Bourse Vieux-port » dont le ménage est sous-traité par les voyous d’ Elior.

Les femmes de chambre sont à la pointe du combat contre la précarisation du travail et pour la dignité ouvrière. La sous-traitance ça suffit, soyons nombreux.euses pour les soutenir !

Plus de 4 mois de grève au NH Collection Marseille : continuons la solidarité active et financière !

Les femmes de chambre de l’hôtel NH Collection Marseille sont en grève depuis plus de 04 mois et le conflit reste bloqué, avec l’échec de la médiation préfectorale, sabordée par le sous-traitant ELIOR et ses propositions méprisantes tout comme l’attitude partiale de la médiatrice, trop proche du positionnement patronal.
Face à ce blocage, nous nous adressons directement au groupe NH pour qu’il prenne ses responsabilités et dégage ELIOR !

caisse_de_greve_nh-3.pdf

4 mois d’un conflit devenu emblématique. Cette grève, la plus longue dans l’hôtellerie marseillaise, a déjà marqué les esprits et dépassé les frontières locales en étant au cœur d’un débat public sur les conditions de travail des « invisibles » de la propreté qui est remonté jusqu’au gouvernement.

4 mois de lutte déterminée pour la dignité et le respect face au mépris, aux conditions de travail et de rémunérations indignes imposés par le sous-traitant ELIOR et le donneur d’ordre NH Hotel group.

4 mois de lutte face à la répression orchestrée au service des intérêts privés ! Contrôles, évacuations policières, GAV, poursuites, fichage ADN… tout l’arsenal répressif a été déployé pour tenter de les faire taire ! Plusieurs camarades sont encore convoqués au mois de juillet.

img_20190703_110339.jpg

Lien vers la caisse de grève en ligne.

grevenh.jpg

4 mois et la mobilisation continue sur la base des revendications : rappels et compensations pour les impayés sur salaire, augmentation des salaires et 13° mois, compensation des dimanche travaillés à 50%, organisation du travail respectueuse de la vie privée, changement de sous-traitant ou internalisation par le groupe NH !

Contre l’exploitation et le mépris, seule la lutte paye !

Marlene Schiappa : les femmes de chambre et les travailleurs-euses de la propreté n’ont pas besoin de blabla mais d’avancées pour leurs droits !

Nous prenons acte des déclarations de Marlene Schiappa, dimanche dans le Parisien, annonçant vouloir « défendre les femmes de chambre » ! A défaut d’y croire, nous sommes satisfait de voir que les fortes luttes du secteur poussent le gouvernement à en parler.
Nous notons qu’elle n’a pas un mot sur les possibilités d’intervention des pouvoirs publics dans le dossier emblématique de la grève du NH Collection Marseille ni n’exprime sa « sororité » pour ces femmes harcelées, violentées, arrêtées par la Police pour avoir le courage de défendre leurs droits…

Le communiqué en intégralité :
communique_schiappa_24_juin_19.pdf

Violences policières et expulsion illégale du piquet de grève au NH Collection Marseille

Un nouveau cap a été franchi dans la répression policière du mouvement de grève des salariées sous-traitées d’ELIOR, au NH Collection Marseille. La police nationale a tenté aujourd’hui d’expulser, en toute illégalité, le piquet de grève devant l’hôtel au alentour de midi.

Les grévistes et leurs soutiens ont été chargés violemment, le matériel syndical saisi. Les deux juristes (dont une enceinte !) de la CNT-SO qui accompagnent le mouvement, ont été arrêtées et placées en garde à vue !
Nous dénonçons le caractère arbitraire de cette attaque alors que le TGI de Marseille avait débouté le 29 avril, la demande de levée du piquet formulée par la société ELIOR. Le piquet est donc licite et ne générait pas, au moment de l’intervention, de trouble particulier. Il semblerait que cela soit l’arrivée prévue dans la journée d’un groupe important de touristes étrangers à l’hôtel qui soit à la source de ce déferlement de violence. Encore une fois, la police agit comme une force
supplétive au service des intérêts de patrons aux méthodes de voyous !

Depuis le rendu du jugement défavorable à ELIOR, les intimidations policières et tentatives de briser le mouvement n’ont pas cessé contre les grévistes et leurs soutiens : contrôles d’identité réguliers, cordon policier devant l’hôtel, procédure pour « agression sonore ».
Mercredi 22 et jeudi 23/05, Bruno militant gilet jaune et soutien de la
première heure ainsi que Camille et Lara, les juristes du syndicat ont été de nouveau auditionnés au commissariat du 2ème arrondissement concernant le bref envahissement du hall de l’hôtel le 15 mai. Rappelons que cette action pacifique n’a donné lieu qu’à quelques salissures temporaires avec des confettis essentiellement et que les juristes incriminées n’étaient pas présentes ! Il semble bien qu’il y ait une volonté délibérée de s’en prendre à elles et de briser le premier maillon de soutien syndical à la grève ! Là encore, la stratégie policière se confond avec les intérêts de l’employeur qui refuse de négocier avec nos juristes dont l’expertise a fait mouche sur de nombreux autres conflits de la sous-traitance hôtelière.

La CNT-SO 13 exige la levée immédiate de la garde à vue pour ses deux salariées et l’abandon de toutes poursuites !
La grève continue ! La CNT-SO 13 appelle au soutien le plus large contre la répression policière et pour la satisfaction des revendications des grévistes.

Grève au NH Collection : journée de soutien samedi 20 avril !

Article sur la grève en cours.

greve_nh-2.png

img-2631.jpg

img-2598.jpg

Grève des personnels sous-traités au NH Collection de Marseille – Appel à soutien !

Le secteur hôtelier marseillais est de nouveau secoué par un mouvement social dénonçant le système d’exploitation de la sous-traitance, déjà plus d’une quinzaine en trois ans ! Cette fois-ci ce sont les femmes de chambre et équipières, sous-traitées par ELIOR à l’hôtel NH Collection à la Joliette qui sont en grève reconductible depuis le 11/04, avec le soutien de leur syndicat CNT-Solidarité Ouvrière.

Communiqué NH Collection avril 2019

La CNT-Solidarité Ouvrière appelle à la solidarité avec les grévistes :
– en participant au piquet de grève festif devant l’hôtel (RDV le matin à 9H30 à l’angle de la rue de la République et du Bd des dames)
– en faisant un don à la caisse de grève (caisse de grève en ligne) pour permettre à la lutte de durer.

Samedi 20 avril : journée festive de solidarité avec la grève !
RDV toute la journée pour un soutien aux femmes de chambres sous-traitées par ELIOR.
Au programme : 09h petit déjeuner sur le piquet, repas de midi solidaire et apéro de lutte à 17h ! Amenez de quoi casser la croûte, votre plus belle voix ou vos instruments pour animer le piquet et se faire entendre !

greve_nh.png

Vitrolles : sous-traitance hôtelière, la lutte a encore payé !

Les femmes de chambre sous-traitées par Telsia sur les sites Kyriad et Golden Tulip Marseille Provence Aéroport (Vitrolles) viennent d’obtenir un nouvel accord gagnant après sept jours de grève, avec le soutien de leur syndicat CNT-SO.

L’accord acte pour tous-tes les salarié-e-s du site : la prise en charge à 75% des frais de transport, avancée importante qui va au-delà des obligations légales actuelles de tout employeur ainsi qu’une prime cadeau pour Noël et la prise en charge de la moitié des jours de grève.

Avec cette grève, il s’agissait aussi surtout d’assurer le « service après-vente » des acquis déjà obtenus par la grève en 2017 avec l’ancien prestataire Azur Propreté et que Telsia, nouveau titulaire du chantier, n’appliquait qu’aux anciennes salariées reprises en 2018.
C’est désormais chose faite, l’accord sécurise les acquis de 2017 pour le site, tous-tes les salarié-e-s, y compris nouvellement embauché-e-s, toucheront la prime de panier, la prime de fin d’année mise en place à partir de 2018 et la hausse de qualification dans la grille des salaires (AQS1).
Si nous n’hésitons pas à saisir les Prud’hommes dès que nécessaire, ce conflit gagnant montre encore une fois que le rapport de force collectif est souvent le meilleur des chemins plutôt que de longues procédures judiciaires dans un contexte légal de plus en plus défavorables aux travailleurs-euses (voir la « jurisprudence ELIOR » qui frappe le secteur).

En un mois, les équipes syndicales de la CNT-SO 13, ont animé des grèves sur 5 sites hôteliers du département gagnant à chaque fois de nouveaux acquis pour les travailleurs-euses ! Alors que le pays est secoué par la colère sociale contre la vie chère et les inégalités, c’est bien dans les entreprises qu’il faut poursuivre la lutte ! Développons partout nos outils syndicaux combatifs et auto-organisés !

L’exploitation et le mépris ça suffit ! Rejoignez vos syndicats de combat !

Vitrolles : Sous-traitance hôtelière, la colère continue de monter !

Pour la quatrième fois en un mois, des femmes de chambre sous-traitées dans l’hôtellerie de la région marseillaise, entrent en lutte. Cette fois-ci se sont les salariées sous-traitées par Telsia sur les sites Kyriad et Golden Tulip Marseille Provence Aéroport (Vitrolles) qui déclenchent, avec leur syndicat CNT-SO, un mouvement de grève reconductible à partir du jeudi 13/12.

Caisse de grève en ligne. Soutenons la lutte !

Les thématiques de grève, pour une prise en charge des frais de transport et des rémunération dignes, raisonnent avec la colère sociale exprimée en France actuellement. Rappelons que Kyriad et Golden Tulip sont deux enseignes du groupe Louvres Hôtel, un des poids lourds du secteur en France ayant réalisé des dizaines de millions de chiffre d’affaire en 2017.
Les salariées demandent aussi l’égalité de traitement pour tous et l’application de tous les acquis obtenus lors du conflit de 2017 avec le précédent prestataire du nettoyage, Azur Propreté. Sans doute fort de la « jurisprudence ELIOR » qui invalide l’automaticité du bénéfice des acquis sociaux en cas de changement de société prestataire du chantier, Telsia prive les nouveaux salariés des droits acquis par les anciens. Nous entendons bien par la grève, faire changer leur interprétation du droit social !

Les salariées revendiquent :
– le remboursement de 100 % des transports
– une prime de Noël de 120 euros
– une augmentation de qualification de toutes les femmes de chambres à l’échelon AQS2
– le paiement de 100 % de la prime de 13ème mois pour l’ensemble des salariées du site à compter de novembre 2019
– le paiement de la prime de panier et de la prime de fin d’année pour toutes les salariées sur le site avec un rappel pour la prime de fin d’année versée au mois de novembre 2018, pour les salariées du site n’en ayant pas bénéficié
– une répartition égalitaire du travail entre les femmes de chambre

L’exploitation et le mépris ça suffit !

Elections aux CSE d’ACQUA : voter pour la CNT-Solidarité ouvrière, c’est choisir la lutte contre la collaboration avec le patron !

DÉFENDRE NOS DROITS ET NOTRE DIGNITÉ !

Les élections du Comité Social et Économique (qui remplace les délégués du personnel et le comité d’entreprise) vont avoir lieu en novembre. Le syndicat CNT-Solidarité Ouvrière du Nettoyage présente une liste avec des collègues de Paris et Marseille. Il faut faire barrage aux syndicats qui sont toujours du côté des patrons.

Le syndicat CNT – Solidarité Ouvrière se bat pour :

– Un 13e mois pour tous
– Le paiement de toutes les heures travaillées ;
– L’augmentation des salaires pour tous et la revalorisation des
qualifications pour les femmes de chambre ;
– La majoration de 100% pour le travail de nuit ;
– La majoration des dimanches à 50% et 100% pour les jours fériés ;
– L’embauche de tous les CDD en CDI ;
– La diminution des cadences de travail ;
– Mise en place d’un compte pénibilité pour les travailleurs de nuit ;
(donne des trimestres en plus pour la retraite)
– Le versement des salaires le 5 du mois ;

– La fin du paiement à la chambre

Voter pour la CNT-Solidarité ouvrière : c’est choisir la lutte contre la collaboration avec le patron.

radisson.jpg

Si personne ne travaille pour toi, personne ne décide pour toi

………………

LISTE DES CANDIDATES ET CANDIDATS DE LA CNT SOLIDARITÉ OUVRIÈRE

acqua.jpg

Informations pour voter :
Mettre le bulletin dans l’enveloppe correspondante :
– bulletin rose titulaires CNT-Solidarité ouvrière dans l’enveloppe rose
– bulletin bleu suppléants CNT-Solidarité ouvrière dans l’enveloppe bleue
Signer au dos de la grande enveloppe qui sert à envoyer vos votes.

ATTENTION
Ne donnez pas votre enveloppe aux inspecteurs ou aux chefs d’équipe
VOTEZ VOUS-MÊME

Syndicat CNT-Solidarité Ouvrière du Nettoyage – Section syndicale ACQUA