Mardi 25/11 : MOBILISATION CONTRE LA PRÉCARITÉ ET LE LICENCIEMENT DES CUI !

A la suite de l’assemblée générale du 12 novembre, qui aura montré la colère et les inquiétudes de nos collègues CUI, la CNT-SO Éducation appelle à la grève ce mardi 25 novembre en accord avec SUD éduc13 et CGT éduc13.
Devant la systématisation de la précarisation des emplois dans l’Éducation Nationale, le mépris de la hiérarchie pour les personnels précaires, le non-renouvellement massif de postes en CUI cette année, l’ensemble des personnels doit se mobiliser ! Cette grève permettra de rassembler le plus grand nombre des personnels touchés par la précarité et ainsi montrer qu’ils peuvent se mobiliser face à l’extrême fragilité de leurs statuts.

Un rassemblement est prévu à 12h devant l’Inspection Académique (28, boulevard Charles-Nédélec, 13001 Marseille), ce rassemblement sera suivi d’une AG des personnels en lutte à la Bourse du Travail.

Education : guide juridique AED, AP, EVS, AESH

Guide juridique emplois précaires vie scolaire. 2014-2015.

Les personnels exerçant sur les différentes missions de « vie scolaire », des écoles aux lycées, sont les plus exposés à la précarité et aux contraintes de la hiérarchie. Derrière des missions uniques cohabitent plusieurs type de contrats y compris de droit privé. Ces CUI sont d’ailleurs actuellement victimes de la politique d’austérité avec de nombreux non-renouvellements ou des basculements arbitraires vers d’autres missions (AVS). AP, EVS, AESH… AED ou CUI, ce guide vise à vous informer sur vos droits pour les défendre collectivement et en gagner de nouveaux !

Au sommaire

– Recrutement
– Durée du contrat / période d’essai
– Temps de service
– Rémunération
– Missions
– Formation
– Droits individuels
– Droits syndicaux
– Fin de contrat

N’hésitez pas à nous contacter ou prendre rdv aux permanences juridiques en cas de besoin.

CNT-SO – Guide juridique AED, AP, EVS, AESH

Convention collective des organismes de formation : augmentation des salaires minimas au 1er janvier 2014

Rappel aux formateurs : Augmentation des salaires minimas au 1er janvier 2014

Voici l’extrait de la convention collective mise à jour suite à l’accord du 18 décembre 2013 relatif aux salaires minimas au 1er janvier 2014. Comme vous pouvez le lire dans les articles 1 et 2, cette augmentation de la rémunération conventionnelle a pris effet le 1er janvier 2014. Si votre salaire ne correspond pas au minima légal, vous devez recevoir une prime de rattrapage couvrant toute l’année 2014.

Convention organismes formation

Education/Recherche : tract de rentrée 2014 et guide juridique emplois précaires (vie scolaire)

DANS L’ÉDUCATION NATIONALE OU AILLEURS
LE SYNDICALISME A TOUJOURS SA RAISON D’ÊTRE !

Rentrée 2014-2015

On connaît tous la caricature du prof privilégié aux conditions de travail idylliques et perpétuellement en congé. Dans le contexte actuel de crise, le ministère de l’Éducation Nationale serait particulièrement préservé et favorisé… Alors tout baigne, et il n’y aurait plus de place pour l’action syndicale ?

Pas vraiment ! L’état général de l’Ecole et de nos conditions de travail s’est largement dégradé durant la dernière décennie. Des milliers de postes ont été supprimés avec des conséquences directes sur le taux d’encadrement, le système de remplacement, une pression aux heures supplémentaires dans le secondaire… Les créations de postes depuis deux ans n’ont pas permis de gommer les effets de cette saignée dans un contexte de hausse démographique des effectifs.

Le Ministère de l’Education Nationale est aussi touché par la précarisation , particulièrement forte dans les emplois de « vie scolaire ». Nous n’avons pas non plus été épargnés par la dérive managériale de gestion des personnels : renforcement de la hiérarchie, évaluationite, individualisation des salaires (heures sup’, primes au mérite…). La mise en concurrence et l’individualisme exacerbés par cette nouvelle politique dégradent les collectifs de travail. Les ambitions affichées de rupture avec la politique précédente et de « rénovation de l’école » auront fait pschiit. Il en va ainsi d’une réforme des rythmes scolaires calamiteuse, imposée aux parents et personnels, accentuant les inégalités territoriales et générant plus de désorganisation que de bienfaits pour l’enfant. Le secteur de « l’éducation prioritaire » qui pourtant en avait le plus besoin, aura attendu deux ans pour des mesures réalisées à moyens constants et ne touchant qu’une centaine de réseaux cette année ! Le retour de la formation initiale, toujours handicapée par le maintien de la masterisation, s’avère également décevante. La formation pour les stagiaires varie selon les situations (titulaires d’un master ou pas, lauréat des sessions exceptionnelles ou des sessions rénovées des concours).

Au final, elle-même plus inégalitaire et moins efficace, l’école est en première ligne face à la violence d’une société en crise sociale. Le constat est sévère et appelle à une rupture profonde. Il y a du pain sur le planche pour améliorer nos conditions de travail et proposer un service public d’éducation de qualité… Et pour ça, pas de secret, il faut se syndiquer et se mobiliser !
Cela peut paraître vain tant l’image du syndicalisme s’est considérablement dégradée ces dernières années : impuissance face aux atteintes à nos droits et à la dégradation de l’école, cogestion et clientélisme, course aux décharges qui éloignent les syndicalistes du terrain… Mais pour nous, il s’agit là de la faillite d’un syndicalisme institutionnel pas du syndicalisme qui, si il reprend ses modes d’action et d’organisation traditionnels, peut être d’une efficacité redoutable.

La suite dans notre tract de rentrée :
CNT-Solidarité Ouvrière Educ/Recherche rentrée 2014-2015


Téléchargez notre guide juridique AED, AP, EVS, AESH :

– Toujours plus de précarité,
– Professionnalisation des AVS : de faux espoirs,
– Les droits,
– Les droits syndicaux,
– …

CNT-SO – Guide juridique AED, AP, EVS, AESH


Fédération des travailleurs de l’enseignement, de la recherche scientifique, des fonctions publiques et des associations – CNT Solidarité-Ouvrière

Education / Fonction publique : grève et manifestation unitaires le 15 mai 2014

Grève et manifestation unitaires dans l’éducation le 15 Mai
Appel de l’intersyndicale éducation des Bouches du Rhône
CGT Educ’action, CNT-SO, FAEN, FIDL, FSU, SGEN-CFDT, SUD Education, UNEF, UNL, SE- UNSA

Dans l’éducation nationale, les créations de postes doivent être sanctuarisées et effectivement concrétisées par des recrutements. Il faut rendre aux métiers de l’éducation toute leur attractivité afin de pérenniser les recrutements. En l’état, ces créations ne sont pas suffisantes pour faire face aux besoins, comme dans les Bouches du Rhône, par exemple : augmentation démographique des effectifs scolarisés, plan d’urgence Marseille, relance de l’éducation prioritaire, résorption de la précarité… On assiste à des redéploiements qui fragilisent certains établissements, CIO ou services administratifs et comptables.
Les budgets des établissements, du second degré comme dans le supérieur, sont réduits malgré les besoins en crédits de fonctionnement, en crédits pédagogiques, en fonds sociaux..
Concernant les rythmes scolaires, nous exigeons que les revendications des personnels ainsi que l’intérêt des élèves soient pris en compte par le ministère.
Les orientations budgétaires ne sont pas conformes à la priorité à la jeunesse affichées par le gouvernement .
[…]
La suite de l’appel :

15mai2014_intersyndicale13

A Marseille, Manifestation à 10h30 sur le Vieux Port pour aller jusqu’à la Préfecture.

Education Nationale – Lire sa fiche de paie

Un document pour vous aider à lire votre fiche de paie :

salaires.pdf

Mise à jour 01er septembre 2016

Education : la lutte continue ! Tous et toutes en gève le 18 mars !

Tous et toutes en grève le 18 mars contre l’austérité !

Appel de l’Assemblée Générale des personnels du mardi 11 mars :

Mardi 18 février plus de 30 établissements étaient représentés devant l’IA. Et en AG à la Bourse du travail pour dénoncer les baisses de leur DHG. L’Assemblée Générale qui s’est tenue mardi 11 mars à la Bourse du Travail de Marseille a entériné la proposition déjà faite en A.G. le mardi 18 février de rendre les revendications spécifiques à l’Education Visible lors de la journée de mobilisation intersyndicale (CGT/FO/FSU/SUD-Solidaires) et interprofessionnelle contre l’austérité du 18 mars.
L’assemblée générale refuse que la rentrée 2014 se fasse dans de telles conditions.

Elle revendique:

♦ une hausse des DHG de tous les établissements afin d’assurer des dédoublements et de réduire les effectifs
♦ Une baisse du temps de travail devant élèves afin que soit reconnu le travail de suivi et de concertation que les collègues effectuent déjà
♦ Une véritable relance de l’Education Prioritaire avec des moyens spécifiques qui ne soient pas le produit d’un redéploiement
♦ L’élargissement des diverses mesures dont bénéficient certains enseignants (pondération 1,1; primes…) à l’ensemble des personnels

L’assemblée générale du mardi 11 mars appelle donc les personnels à se réunir dès aujourd’hui dans les établissements afin de préparer la GREVE du MARDI 18 MARS
♦ Rassemblement à 9H devant l’Inspection d’Académie afin de constituer un cortège Education qui ralliera la manifestation interprofessionnelle du Vieux Port.
♦ Assemblée Générale à 14 h à la Bourse du Travail

appel_18_mars.pdf


DGH INSUFFISANTES: PARCE QUE NOUS N’AVONS PAS ETE ENTENDU(E)S, LA LUTTE CONTINUE!

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES PERSONNELS EN LUTTE LE MARDI 11 MARS 2014 A 17h30 SALLE ALLENDE A LA BOURSE DU TRAVAIL(en face de l’inspection académique)

Tract_DGH

Le mardi 18 février, le collège Pasteur dans le 9° arrondissement de Marseille était fermé. En grève à 100%. 35 autres établissements étaient représentés lors du rassemblement devant l’inspection académique. 300 collègues indignéEs de devoir travailler, après tant de promesses, dans des conditions de plus en plus difficiles, ont fait le siège de l’inspection cet après midi là.La délégation qui fut reçue, s’entendit dire que la priorité était bel et bien donnée à l’éducation et que tout allait bien.

Non! Nous ne rêvons ni les suppressions de postes qui se profilent, ni les suppressions de demi-groupes, ni les abandons de projets faute d’heures en nombre suffisant. Tout cela est bien réel!

Nos revendications n’ont pas changées:
– une hausse des DHG de tous les établissements afin d’assurer des dédoublements et de réduire les effectifs.
– Une baisse du temps de travail devant élèves afin que soit reconnu le travail de suivi et de concertation que les collègues effectuent déjà.
– Une véritable relance de l’Éducation Prioritaire avec des moyens spécifiques qui ne soient pas le produit d’un redéploiement.
– L’élargissement des diverses mesures dont bénéficient certains enseignants (pondération 1,1; primes…) à l’ensemble des personnels.

L’assemblée générale du mardi 18 février appelle en outre les collègues à :
– Se réunir en Assemblée Générale dès la rentrée (lundi 10 mars) dans les établissements afin de mobiliser à nouveau le maximum de collègues
– De convoquer une nouvelle assemblée générale le mardi 11 mars à 17h30 à la bourse du travail pour envisager les suites à donner au mouvement et notamment à construire la grève interprofessionnelle du 18 mars contre l’austérité.

Pour plus de moyens pour l’Éducation!

…………………………………….

Déclaration intersyndicale du mardi 18 février 2014

Signataires : FSU, CGT, SUD Education, SIAES, CNT-SO, FO

L’intersyndicale se félicite de la mobilisation du mardi 18 février et prend acte de l’absence de réponse de l’administration.
La rentrée 2014 ne peut se faire sur les bases actuelles.

L’intersyndicale convient d’une nouvelle réunion unitaire le lundi 10 mars à 17 h 30 dans le local de Solidaires.

Elle appelle les établissements à poursuivre les actions dans lesquelles ils sont engagés.
Elle appelle à réunir des AG de mobilisation à la rentrée des congés d’hiver.

L’intersyndicale appelle à la réussite de la journée d’action de tous les salariés du public et du privé du mardi 18 mars, au cours de laquelle elle veillera à donner une visibilité importante aux questions éducatives.

A Marseille, le 18 février 2014

Soutien : collectif DZ (Des aides pour les écoles) Marseille

Le syndicat Éducation-Recherche 13 de la CNT Solidarité – Ouvrière apporte son soutien au collectif DZ (des aides pour les écoles) :

«Le collectif DZ pour les écoles marseillaises vient de co-produire un manifeste pour les écoles marseillaises, que vous trouverez ci-dessous.

manifeste_des_eecoles_2014_v10-3-111a3.jpg
manifeste_des_eecoles_2014_v10-2-3-610f0.jpg

manifeste_des_écoles_2014

Education : manque de moyens… appel à la grève le 18 février !

Appel Intersyndicale 13 Appel de l’Assemblée Générale du 10 février :

Tous et toutes en grève le 18 février !
Pour plus de moyens pour l’Education !
14H00 rassemblement devant l’Inspection Académique à Marseille
Assemblée Générale après le rassemblement à la Bourse du Travail

L’Assemblée Générale qui s’est tenue ce lundi 10 février à la Bourse du Travail de Marseille à l’appel d’établissements mobilisés contre la baisse de leur DHG a réuni 43 personnes, avec plus de 20 établissements représentés. Face au mépris du ministre de l’Education nationale, les participants ont montré leur détermination à obtenir de vrais moyens pour l’Education prioritaire et pour l’ensemble des établissements du département. La discussion a montré que, partout, les conséquences des propositions de DHG faites par le rectorat ou la direction académique étaient désastreuses : fermetures de classes entraînant des sur-effectifs, baisse du H/E, taux de HSA en hausse, suppressions de postes et d’heures devant permettre les dédoublements, le soutien…

L’assemblée générale refuse que la rentrée 2014 se fasse dans de telles conditions.

Elle revendique:
♦ une hausse des DHG de tous les établissements afin d’assurer des dédoublements et de réduire les effectifs
♦ Une baisse du temps de travail devant élèves afin que soit reconnu le travail de suivi et de concertation que les collègues effectuent déjà
♦ Une véritable relance de l’Education Prioritaire avec des moyens spécifiques qui ne soient pas le produit d’un redéploiement
♦ L’élargissement des diverses mesures dont bénéficient certains enseignants (pondération 1,1; primes…) à l’ensemble des personnels

L’assemblée générale du lundi 10 février appelle donc les personnels à se réunir dès aujourd’hui dans les établissements afin de préparer la

GREVE du MARDI 18 FEVRIER

Et ce mardi 18 février à :
♦ Se réunir en Assemblée Générale le matin dans les établissements afin de mobiliser le maximum de collègues

♦ Se rassembler à 14H DEVANT LA DIRECTION ACADEMIQUE (Boulevard Charles Nedelec, Marseille)

♦ Se réunir en Assemblée Générale après le rassemblement à la Bourse du Travail (BD C. Nedelec) afin de décider des suites à donner au mouvement

Appel à la grève de l’AG

Education Prioritaire / DGH : début de mobilisation à Marseille

Le syndicat Education/Recherche 13 de la CNT-Solidarité Ouvrière relaie l’appel suivant. Il invite le plus grand nombre à se rendre à l’Assemblée Générale le lundi 10 février à la Bourse du Travail (salle Allende) à 17h30, 23 Bd Charles Nédélec, à Marseille :

APPEL AG Préparatoire pour une Mobilisation contre les DGH

Enseignants des collèges Belle de Mai, Mallarmé et Rostand, nous avons fait le constat de la baisse conséquente de nos DGH et souhaiterions réagir face à cette situation.
Nos cas sont loin d’être isolés puisque la baisse de la DGH touche un très grand nombre d’établissements : lycées, lycées Pro, collèges, y compris les ECLAIR pourtant « réformés » par Peillon quelques jours avant l’annonce des DGH. Le décalage entre ce qui a été annoncé et la réalité de nos dotations confine au mensonge.

Seuls 100 établissements ECLAIR (rebaptisés REP) sur les 339 sont concernés par la réforme et deviennent des REP+ : il y en a 10 sur 24 dans les Bouches du Rhône. L’ensemble des collèges REP du département perdent 230 heures ! Loin de s’améliorer, les conditions de travail s’aggravent puisque

nous devrons fonctionner à l’identique avec moins d’heures (donc choix à faire entre matières, demi-groupes à faire sauter, etc).
Dans les REP, la revalorisation de 50% de la prime ZEP annoncée par Peillon (soit + 40 euros !) ne sera effective qu’à la rentrée 2015 et il n’y en aura pas dans les lycées.
Concernant les REP+, dont les critères utilisés pour en établir la liste demeurent très flous, il y aura bien une pondération de 1,1 ce qui revient à une décharge de 1h30 de concertation par semaine. Selon les établissements, il s’agira d’HSA ou d’HP.

Largement de quoi réagir et se mobiliser pour d’une part obtenir ce qui a été promis et d’autre part dénoncer ce mensonge claironné sur tous les fronts médiatiques (voir par exemple l’article de Libération ci-dessous).
http://www.liberation.fr/politiques/2014/01/16/education-prioritaire-pas-de-perdant-dans-la-reforme-affirme-peillon_973226

Plusieurs établissements sont déjà entrés en mobilisation dans les académies de Versailles et Créteil.
Des grèves ont eu lieu la semaine dernière et se poursuivent cette semaine.
Il semble donc important voire urgent de nous mobiliser à notre tour et de coordonner nos actions.
Il serait donc extrêmement utile de nous réunir en AG préparatoire.
A l’initiative des enseignants des collèges cités, une date et un lieu ont été fixés pour nous réunir en AG:

Le Lundi 10 février à la Bourse du Travail (salle Allende) à 17h30, 23 Bd Charles Nédélec, 13003